Un saggio per riflettere sull’arcipelago populista

Esce contemporaneamente in Francia e in Italia CARISMI DEL REALE. L’OPERA D’ARTE NELL’EPOCA DEL MARKETING E DELLO SPETTACOLO, un saggio che, partendo dalle sperimentazioni del collettivo Action30, cerca di riflettere sul rapporto tra populsimo politico e populismo “culturale” (mediatico, artistico, letterario, filosofico, scientifico…), a partire dalla grande efficacia comunicativa e consensuale del reality come ibrido di realtà e finzione sulla quale entrambi insistono. 

Résumé

On a l’habitude d’opposer la réalité et la fiction, tandis que le succès d’« hybrides » tels que Les Bienveillantes, Jan Karski, HHhH ou Gomorra montre l’efficacité de la tendance actuelle à fusionner la fiction romanesque avec la documentation historique, sociologique ou journalistique. Ce qu’on appelle « téléréalité », loin de designer un simple format télévisé parmi d’autres, pourrait se référer à une condition diffuse de la production culturelle contemporaine. Si la « vérité » est la manifestation d’un monde, le monde qui semble aujourd’hui s’imposer dans sa vérité est celui qui se donne, en même temps, avec un surplus de réalité (de proximité, de vie ordinaire, de banalité) et un surplus de fiction (de spectacle, de lueur médiatique, d’évasion onirique). Dans ce régime de vérité hybride, la réalité est essentielle, car seulement la proximité mimétique avec l’homme ordinaire donne à l’acte culturel, soit-il artistique ou savant, toute sa force de séduction ; mais la réalité n’arrive à séduire que si elle – grâce à son exposition médiatique – se déréalise en quelque sorte, en se revêtant d’une certaine « aura ». Le problème est que ce charisme de la réalité, effet de la mise en spectacle industrielle de la réalité elle-même, se présente aujourd’hui comme une exigence propre tant à l’homme de la politique qu’à l’homme de la culture. Comme le montre l’exemple de l’Italie, la convergence obscure d’un populisme spécifiquement politique et d’un populisme plus généralement culturel rend le problème actuel du populisme d’autant plus profond que redoutable.

Multitudes #48/mars 2012
Majeure
Contre-fictions politiques
Dossier coordonné par Pascal Houba

Campagnes publicitaires, propagandes soft et discours politiques auraient aujourd’hui pour ambition de nous raconter des histoires pour inciter à l’achat, au vote, à la conduite recherchée. Après l’âge du marketing, ce storytelling n’est-il qu’un instrument au service de politiques indifféremment réactionnaires ou émancipatrices ? Ou s’agit-il d’une technique inévitablement manipulatrice ? Et si nous vivons sous l’influence de fictions dominantes, venant de l’industrie du divertissement ou prenant la figure du storytelling pour permettre aux pouvoirs de garder le troupeau, ne devons-nous pas trouver ou créer nos propres contre-fictions pour leur opposer de jolis coups de colère ou de beaux éclats de rire ? Ce dossier cherche à définir ces “contrefictions”, récits fictifs dont l’objet serait de transformer la réalité actuelle dans un projet de lutte contre la reproduction d’un donné perçu comme mutilant. Du spectacle vivant aux nouveaux univers de l’Internet, quelles sont les contre-fictions qui circulent ou qui pourraient circuler autour de nous ? Comment la production de fictions peut-elle être mobilisée pour faire advenir un autre monde ? Pourquoi recourir à la fiction pour lutter contre les mécanismes de pouvoir qui obturent notre horizon ? Quels rôles nouveaux les fictions jouent-elles au sein des sociétés de contrôle, et comment peut-on les détourner vers des nouvelles pratiques de résistance créatrice ?

é-sommaire

Intro : Des contre-fictions pour répondre à nos fictions dominantes ?
“Méfiez-vous du rêve de l’autre” : modulations et modélisations des désirs populaires, par Pascal Houba.
Contre-fictions : trois modes de combat, par Yves Citton.
L’imagination crépusculaire : fictions, mythes et hallucinations, par Frédéric Neyrat.
Charismes du réel : l’oeuvre d’art à l’époque du marketing et du spectacle, par Pierangelo Di Vittorio.
Fictions et contre-fictions numériques de l’âge du cyborg, par Ariel Kyrou.
Contr(ôl)e-fiction, par Frédéric Claisse.
Et de courts articles ou récit littéraires qui interrogent la notion de contre-fiction à partir d’objets culturels d’aujourd’hui, de jeux vidéo indépendants au « contre storytelling » des activistes de StartMeme…

voir sommaire complète 

Aut aut. Vol. 353aut aut n. 353/marzo 2012
Il coraggio della filosofia

Premessa

MATERIALI
Pier Aldo Rovatti Il coraggio della filosofia

Rosella Prezzo Su “aut aut” e il fare filosofia. Ripensare l’“essere-al-mondo”
Alessandro Dal Lago Coraggio?
Fabio Polidori Tirare dritto
Graziella Berto La responsabilità della scrittura
Antonello Sciacchitano A partire da “aut aut”
Edoardo Greblo Il plurilinguismo della filosofia
Giovanni Leghissa La morte del trascendentale
Davide Zoletto Una rivista “di servizio”
Raoul Kirchmayr Vegliare, da capo
Giovanni Scibilia Fare “vuoto” per poter pensare
Paulo Barone Organizzare il disorientamento
Silvana Borutti Che cos’è il sapere, oggi?
Damiano Cantone Resistere alla barbarie e rispondere alla paure
Ilaria Papandrea La studentessa
Mario Colucci La curiosità dello psichiatra
Massimiliano Nicoli Il coraggio di un mestiere impossibile
Massimiliano Roveretto Una vocazione all’inattualità
Pier Aldo Rovatti Pudore, pazienza (e dunque ascolto)

INTERVENTI
Pierangelo Di Vittorio Carismi del reale. L’opera d’arte nell’epoca del marketing e dello spettacolo
Lorenzo Chiesa Umano, inumano e umanesimo nella “Critica della ragion dialettica”
Evelyne Grossman Non c’è metalinguaggio: Lacan e Beckett
Antonio Prete Poesia d’amore e cosmologia

vai al sito di aut aut 

Pubblicità
Questa voce è stata pubblicata in Uncategorized. Contrassegna il permalink.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...